Ouverture de la mairie

Accueil de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.
☎️: 03-21-32-88-88
💻: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
(Covid-19: Les mesures sanitaires sont assurées)

 

Actualités

lettre de Mr le Maire :

Cliquez ICI

Lettre de Mr le Maire informant les précautions d'usage concernant le coronavirus.

cliquez ICI

 

 

 

Comme précisé sur l'article de la voix du Nord ci-dessous, un arrêté ministériel a été signé le 27 janvier et paru au journal officiel. Il fait suite aux fortes précipitations des 4 et 5 novembre derniers.
Les personnes sinistrées doivent déclarer leurs dommages liées à ces inondations auprès de leur assureur au plus tard dans les 10 jours suivant la publication de cet arrêté.

Article voix du Nord

Pour faire face à la vitesse excessive contrôlée des automobilistes, la commune a entrepris des travaux de sécurisation rue Huret Lagache.
Travaux financés en partie par la subvention du département au titre des amandes de police.

 

La commune a procédé à la reprise des anciennes concessions abandonnées devenues dangereuses aux abords de l’église. Les travaux sont entamés et les délais de fin de chantier seront respectés : lien facebook

 

 

Messieurs les Ministres, Monsieur le Président de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais.
Monsieur le Sénateur, Président Honoraire de la Région Nord-Pas-de-Calais
Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux,
Madame la Conseillère Régionale,
Monsieur le Maire de Samer, Vice-Pdt de la Communauté de Commune de Desvres Samer,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Monsieur le Commandant de Brigade de la Gendarmerie de Neufchâtel- Hardelot
Monsieur le Commandant des Sapeurs-Pompiers,
Mesdames et Messieurs les Président d’associations
Mesdames et Messieurs les directeurs et enseignants des écoles Pasteur et ND du Rosaire,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

Eh bien voilà ! Les dés sont jetés. Après 31 années passées au service de la collectivité, dont 9 comme 1er adjoint, 19 comme Maire et 12 ans, comme Vice -Président de la Communauté d’Agglomération, le moment est venu de prendre congé. Tout n’a pas toujours été facile, surtout quand cette vie publique est menée en parallèle d’une vie professionnelle intense. Mais, je ne regrette rien !

Cette vie, avec ses joies, ses difficultés et ses sacrifices, je l’ai voulue, même si on sait bien que dans chaque destin il y a une grande part de hasard, et aussi de chance. Rien ne me prédestinait à être maire - ni chef d’établissement d’ailleurs - mais je me suis passionné pour ce que j’ai toujours considéré comme une mission, sans jamais compter mon temps, et pour faire aboutir la vision que j’ai eu très tôt de cette commune où j’avais décidé de poser mon sac.

Grâce à l’appui de mes conseils municipaux, à l’engagement des personnels auxquels je suis profondément attaché, à leur sens de l’intérêt général et du service public, au soutien constant de la population, et notamment de cette population de souche qui m’a adopté, j’y suis parvenu, et Condette a évolué sans perdre son âme.

Oh ! il ne s’agit pas de partir pour ne rien faire. Vous vous en doutez, la fin de ma vie municipale, ce n'est pas la fin de mes engagements. Et je serai toujours là quand il s’agira de défendre mon pays, la République et la démocratie, pour me battre contre le racisme et la xénophobie, contre les injustices, et pour défendre l’environnement. Quand on n’a pas de projet c’est qu’on est déjà mort » déclarait Robert Badinter au cours d’une récente intervention télévisée. « Entre trop s’accrocher et se détacher des choses, il reste à trouver « la juste distance » ajoutait-il.